Quelles différences entre le gaz de ville et le gaz naturel ?

Quelles différences entre le gaz de ville et le gaz naturel ?

Le gaz de ville et le gaz naturel sont encore aujourd’hui souvent confondus par les usagers. Il s’agit pourtant de deux sources d’énergie bien distinctes, autant par leur composition que leur niveau de sécurité et leur pouvoir calorique. Vattenfall fait le point et vous présente les différentes caractéristiques du gaz naturel et du gaz de ville.

Présentation des deux types de gaz

Qu’est-ce que le gaz de ville ?

L’appellation « gaz de ville » désignait historiquement un gaz qui alimentait les réseaux urbains. Il était alors utilisé pour l’éclairage public, mais aussi le chauffage et la cuisson au gaz.

Le gaz de ville provenait de la distillation de charbons (houille), qui était effectuée dans des usines à gaz dédiées à cette activité. Il était aussi possible d’en fabriquer par craquage thermique de produits pétroliers. Il n’existe aujourd’hui plus d’usines qui fabriquent du gaz de ville en France – la dernière a fermé ses portes en 1971. Le gaz de ville a depuis été remplacé par le gaz naturel (parfois nommé lui-même « gaz de ville »), un gaz « propre » et non toxique.

Qu’est-ce que le gaz naturel ?

Le gaz naturel s’est désormais entièrement substitué au gaz de ville. Contrairement à son prédécesseur, il est naturellement présent dans les couches terrestres et n’est donc pas obtenu par fabrication.

Le gaz naturel est un combustible fossile non renouvelable. Il représente 21,4% de l’énergie totale consommée dans le monde. Plus de 110 000 m3 sont consommés chaque semaine à l’échelle mondiale – les Etats-Unis, la Russie, l’Iran, le Royaume-Uni et le Japon figurent parmi les plus gros consommateurs.

Gaz de ville/gaz naturel : quelles sont les différences ?

Le gaz naturel et le gaz de ville présentent plusieurs caractéristiques distinctes :

1. La composition :

  • Le gaz de ville était composé de dihydrogène et de monoxyde de carbone, gaz très toxique et indolore.
  • Le gaz naturel est composé d’hydrocarbures gazeux constitués de méthane (en grande majorité), éthane, propane et butane. Il est rendu odorant par l’ajout de THT (tétrahydrothiophène).

2. Le niveau de sécurité :

  • Le gaz naturel n’est ni toxique ni corrosif. Il est en plus odorant, ce qui facilite la détection des fuites de gaz, et est difficilement inflammable.
  • Indolore, le gaz de ville présentait de graves risques pour la santé en cas de fuite. Il était également facilement inflammable.

3. Les performances et caractéristiques :

  • Le gaz naturel est plus léger que l’air. Contrairement au gaz de ville, il possède un fort pouvoir calorique. Son extraction par forage a également l’avantage de ne nécessiter aucune transformation. Toutefois, sa combustion entraîne le dégagement du dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Quelles différences entre gaz naturel et gaz bouteille ?

Si le gaz de ville a disparu, il existe aujourd’hui une autre alternative au gaz naturel distribué par le réseau et acheminé via une chaudière : le gaz en bouteille, qui est un Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL). Deux catégories de gaz bouteille existent sur le marché : le propane et le butane.

Tout comme le gaz naturel, le gaz en bouteille permet d’alimenter les appareils de cuisson, le chauffage et les équipements. La principale différence entre le gaz naturel et le gaz bouteille est leur type d’installation : pour obtenir du gaz naturel, votre logement doit être raccordé au réseau, tandis que l’installation du gaz en bouteille s’effectue avec un détenteur et un tuyau de raccordement.

Pour en savoir plus sur les offres de gaz de Vattenfall

Contacter un conseiller
038936009 Prix d'un appel local, du lundi au samedi, de 9h à 20h