Fleuriste à l’entrée de son magasin

Commerces : comment faire des économies d’énergie ?

La consommation d’énergie est très variable d’un commerce à l’autre : rien à voir en effet entre une boucherie et un magasin de vêtements. Les économies d’énergie pouvant être réalisées dans le secteur du commerce vont donc varier sensiblement en fonction du type de commerce. Néanmoins, certaines bonnes pratiques sont applicables dans tous les points de vente. Outre la production de froid propre au secteur alimentaire, l’éclairage et le chauffage sont les deux postes de dépenses énergétiques les plus importants dans un commerce. Comment faire des économies d’énergie dans ce domaine ? Voici quelques consignes pour vous aider à réduire vos consommations énergétiques et donc vos factures.

La consommation d’énergie dans les commerces

En moyenne, on estime la consommation en énergie d’un commerce à 300 kWh/m2/an, avec un potentiel de réduction de moitié. C’est considérable et mérite que l’on s’attarde sur le sujet pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans les commerces de proximité, la consommation énergétique se répartit entre 4 grands postes de dépenses : 

  • l’éclairage (en moyenne, 25 % de la facture énergétique d’un commerce) : c’est un élément essentiel pour l’attractivité du commerce ;
  • le chauffage (environ 22 % de la facture énergétique d’un magasin) : il doit être optimisé pour assurer le confort des clients en fonction de l’activité du commerçant ;
  • la ventilation et la climatisation (environ 20 % de la facture globale d’énergie) : pour assurer la qualité de l’air et le confort thermique des clients ;
  • la production de froid pour la conservation des produits frais dans les commerces alimentaires (boucheries, pâtisseries, fromageries...).

Chacun de ces postes de dépenses doit donc être interrogé si vous décidez de vous lancer dans une démarche d’optimisation énergétique de votre point de vente. 

Image
Coiffeuse en train de couper les cheveux d’un homme

Nos conseils pour économiser l’énergie dans un commerce

Avant de vous lancer dans les travaux, vous devez d’abord établir un diagnostic de la situation.

L’éclairage 


De manière générale, l’éclairage naturel doit être favorisé. Pour renforcer la luminosité naturelle du point de vente, les couleurs claires doivent notamment être privilégiées pour les peintures et le mobilier. Pour ce qui est de l’éclairage artificiel, les ampoules LED sont les plus indiquées parce que les moins énergivores.

Il convient par ailleurs d’adapter l’intensité (exprimée en lumen) et la couleur des éclairages (en Kelvin) aux besoins et à l’activité exercée. D’après la norme NF EN 12464-1 relative au niveau d’éclairage moyen dans les commerces, il faut distinguer les zones de vente pouvant être éclairées à 300 lumens, des caisses et zones d’emballages demandant un éclairage plus important à 500 lumens. Concernant la température de couleur souhaitée, sachez également que les indices élevés (5000 K) donnent une lumière bleutée plus adaptée à une poissonnerie qu’un indice plus bas de 3000 K plus valorisant pour un commerce d’habillement.

Vous devez également respecter la réglementation sur l’éclairage des vitrines et des enseignes lumineuses et limiter les allumages nocturnes. Ainsi, les vitrines ne doivent plus être éclairées avant 7 heures et doivent être éteintes 1 heure au plus tard après la fermeture. Dans tous les cas, il est vivement conseillé de couper tout éclairage la nuit pour éviter des dépenses inutiles, si besoin en installant une horloge.

Le chauffage


Primordial pour assurer le confort des clients, le chauffage ne doit pas pour autant être un gouffre financier pour un commerce. Comme dans tous les bâtiments d’habitation, une température de consigne de 19 °C est préconisée en journée. Le chauffage doit cependant pouvoir être baissé pendant la nuit pour ne pas chauffer inutilement les surfaces de stockage et de vente.

Si vous n’avez pas de système de régulation, pensez à sensibiliser votre personnel sur le sujet. Une bonne isolation du bâti et un système de chauffage performant sont les meilleurs moyens de réduire vos consommations. Les chaudières à condensation et pompes à chaleurs sont désormais vivement recommandées, avec un avantage pour la pompe à chaleur réversible qui permet d’assurer la climatisation du magasin en été.

La ventilation et la climatisation


Comme le chauffage, la ventilation et la climatisation permettent d’assurer le confort des clients. Selon le règlement sanitaire type applicable dans les commerces, il est nécessaire d’avoir, dans un magasin, un taux de renouvellement d’air de 22 min 3 s/h/occupant. Pensez à installer une ventilation double flux pour récupérer les calories présentes dans l’air sortant. 
Et si vous avez un système de climatisation, il est important de sensibiliser le personnel et les clients aux déperditions liées à l’ouverture des portes et fenêtres.

La production de froid dans les commerces alimentaires

Image
Légumes sur un étal


Dans le cas spécifique des commerces qui vendent des produits frais, il est primordial également de veiller à quelques bonnes pratiques pour optimiser le fonctionnement de vos équipements : 

  • limiter autant que possible l’ouverture des appareils de réfrigération et congélation ;
  • éloigner les sources de chaleur qui peuvent engendrer une surconsommation des appareils frigorifiques ;
  • ajouter des protections nocturnes pour limiter les déperditions ;
  • assurer un entretien et une maintenance réguliers des installations pour optimiser leur efficacité.

Sachez encore qu’il existe aujourd’hui des systèmes de production d’eau chaude sanitaire qui récupèrent la chaleur émise par les compresseurs. Ce peut être un investissement intéressant pour faire des économies supplémentaires.

Faire des économies d’énergie dans un commerce est donc une question de bonnes pratiques tout autant que d’équipements. Pour améliorer l’efficacité énergétique de votre commerce, pensez aux certificats d’économies d’énergie, qui sont des primes délivrées pour l’acquisition d’équipements performants. Et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir de meilleurs tarifs d’énergie. Nos équipes de conseillers sont à votre disposition pour réaliser une estimation. Contactez-nous !

Focus : Salon de coiffure et contrat d'électricité

Comparez vos tarifs avec les nôtres par téléphone
0800400150 Prix d'un appel local, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h