coussins gris sur un lit

Hôtellerie : comment faire des économies d’énergie ?

Selon l’ADEME, la consommation moyenne d’énergie dans un hébergement de tourisme s’élève à 234 kWh/m2 par an. Sur les 22,5 millions de m2 représentés en France par les hôtels et chambres d’hôtes, les dépenses d’énergie peuvent vite grimper en période de forte occupation. 

Si vous êtes responsable d’un établissement dans l’hôtellerie, vous avez donc intérêt à être attentif aux consommations et chercher tous les moyens d’optimiser vos performances énergétiques. L’énergie reste en effet un poste de charges sur lequel il est encore possible de faire des économies dans le secteur hôtelier. 

Quelles sont les actions pouvant être mises en œuvre dans un hôtel pour économiser l’énergie ? Suivez le guide pour gagner en performance et améliorer la rentabilité de votre établissement hôtelier.

Les principales dépenses d’énergie dans le secteur de l’hôtellerie


Dans un hôtel, les consommations d’énergie les plus importantes sont consacrées à 4 grands postes de dépenses : 

  • le chauffage (31 %) et à la climatisation (15 %) ;
  • l’eau chaude sanitaire (17 %) ;
  • et l’éclairage (12 %).

À elles seules, ces charges représentent les trois quarts des dépenses énergétiques enregistrées dans un hôtel. La difficulté réside cependant dans le fait que ces consommations énergétiques dépendent en partie des usages de chaque client. Vous pouvez néanmoins les sensibiliser. Outre la question des usages, différentes solutions techniques s’offrent à vous pour optimiser vos consommations.

Réaliser des économies d’énergie dans un hôtel


Pour limiter vos consommations énergétiques et ainsi réduire vos coûts de fonctionnement, il est possible d’intervenir sur chaque grand poste de dépenses.

Image
Ouverture de la porte d’une chambre d’hôtel

Le chauffage et la climatisation


En matière de chauffage et de climatisation, des gains importants peuvent d’abord être réalisés avec une bonne isolation du bâti (murs, fenêtres, toiture) et l’utilisation d’équipements performants. Changer votre ancienne chaudière gaz pour une chaudière à condensation peut ainsi vous permettre d’économiser jusqu’à 30% d’énergie. Si vous installez ou remplacez votre système de climatisation, privilégiez du matériel offrant un coefficient de performance supérieur à 3,5 pour obtenir de meilleurs résultats. 
Une maintenance régulière des organes de chauffe et un entretien fréquent des bouches d’aération sont par ailleurs gages d’efficacité pour un système de chauffage ou une climatisation.

Sur le plan des usages, le réglage de la température de consigne a également toute son importance. La température de la chaudière doit d’abord être régulée selon la température extérieure.

En ce qui concerne les équipements intérieurs : 

  • équipez vos radiateurs de vannes thermostatiques verrouillées une fois réglées ;
  • et pensez à définir des températures optimales pour le chauffage (19 °C) et le rafraîchissement des pièces (26 °C) avec un système de climatisation réversible.

Il est également conseillé :

  • d’attribuer de préférence des chambres adjacentes, pour que la température puisse être mieux ajustée ;
  • de ne pas chauffer ou climatiser une chambre si elle est inoccupée.

L’installation de protections solaires extérieures et de rideaux permet par ailleurs de maintenir la chaleur ou la fraîcheur dans les chambres.

L’eau chaude sanitaire


Sur ce point, il est recommandé :

  • de limiter la température de l’eau chaude à 60 °C ; 
  • d’installer des mousseurs sur les robinets et des limiteurs de débits sur les pommeaux de douche pour réduire la consommation d’eau ;
  • de calorifuger les conduites d’eau pour limiter les déperditions de chaleur.
Image
Salle de bains avec double vasque

Vous pouvez également opter pour des solutions de chauffage de l’eau reposant sur la récupération d’énergie des condenseurs frigorifiques, ou les énergies renouvelables comme le solaire. Pour repérer les fuites au plus vite, faites régulièrement des relevés d’eau chaude et eau froide afin de pouvoir détecter d’éventuelles surconsommations.

L’éclairage


Un éclairage bien pensé peut vous aider à réduire sensiblement vos consommations d’électricité, en profitant au maximum des éclairages naturels. Mais vous devez également être attentif à l’éclairage artificiel. Vous pouvez ainsi réduire vos consommations d’électricité : 

  • En utilisant des ampoules LED au lieu des ampoules halogènes, beaucoup moins consommatrices en énergie ;
  • En équipant les lieux de passage (couloirs, toilettes...) et luminaires extérieurs de détecteurs automatiques pour éviter un coûteux éclairage permanent ;
  • En installant un système de coupure automatique de l’électricité dans les chambres en cas d’inoccupation, pour éviter le maintien en veille des appareils. 

Pour financer vos travaux d’amélioration de la performance énergique, vous pouvez dans certains cas bénéficier d’une prime CEE. Pensez-y pour alléger la facture !

Dans tous les cas, vous devez garder un œil sur vos factures d’énergie afin d’identifier d’éventuelles surconsommations et d’en chercher les causes. Si vous avez tout à gagner en matière de gestion, vous pourrez aussi communiquer sur vos actions auprès des clients qui comprendront mieux les enjeux et pourront contribuer à vos gestes en faveur de l’environnement. 

Et pour réduire vos dépenses d’énergie, avez-vous déjà pensé à changer de fournisseur d’électricité et de gaz ? N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers pour obtenir une estimation et comparer nos tarifs avec le montant de vos factures actuelles. C’est simple et totalement gratuit ! Pourquoi ne pas en profiter ?

Comparez vos tarifs avec les nôtres par téléphone
0800400150 Prix d'un appel local, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h