Installation climatisation

Climatisation écologique : 5 dispositifs pour vous protéger de la chaleur

La climatisation représente 5% des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Hexagone selon l’Ademe. Avec les vagues de chaleur, on est pourtant tenté d’y avoir recours. Quels sont les dispositifs de climatisation écologique ? Quels sont les gestes à associer pour faire des économies d’énergie en été ? Vattenfall fait le point.

1. La pompe à chaleur air-air ou climatisation réversible

La climatisation réversible est une pompe à chaleur air-air. Elle peut produire de la chaleur l’hiver ou de l’air froid l’été. Pour fonctionner, elle récupère les calories de l’air extérieur et les souffle à l’intérieur grâce à :

Une unité unique (système monosplit)

Diverses unités (système multisplit).

Il faut compter entre  4 500 euros et 11 000  pour lachat et la pose dune PAC air-air.

2. La bioclimatisation : le rafraichisseur dair

La bioclimatisation ou rafraîchisseur d’air est un climatiseur mobile. Il utilise un réservoir d’eau pour brumiser l’espace. Il se rapproche des brumisateurs de parasol présents sur les terrasses des restaurants. Il ne permet de réduire la température interne que de 2°C à 4°C environ.

À l’achat, son prix oscille entre 90 € pour l’entrée de gamme à plus de 400 € pour les modèles plus performants.

3. La climatisation solaire thermique

La climatisation solaire thermique fonctionne grâce à des panneaux solaires thermiques. Ils captent la chaleur du soleil pour faire monter en température un fluide caloporteur. Celui-ci passe ensuite par un condenseur puis un évaporateur pour produire du froid. Il faut prévoir a minima 15 000 € pour s’équiper.

4. La climatisation solaire photovoltaïque

Comme son nom l’indique, la climatisation solaire photovoltaïque fonctionne avec des panneaux solaires photovoltaïques. Reliés à votre habitation, ils produisent de l’électricité verte qui sert à alimenter un climatiseur classique ou une PAC air – air.

Le prix varie selon la puissance nominale désirée. D’après l’Ademe « Lordre de grandeur du coût dun petit système photovoltaïque (matériel et pose) intégré en toiture est denviron 2 à 3 / Wc ». Pour 3 kWc de puissance (environ 17 m2 de toiture), le coût des panneaux solaires sera compris entre 6 000 € et 9 000 €.

Pour minimiser l’investissement, les particuliers peuvent se tourner vers des dispositifs d’aide au photovoltaïque comme la prime à l’autoconsommation ou la vente du surplus d’électricité produite.

5. La pompe à chaleur air-eau associée au plancher chauffant réversible

La pompe à chaleur air-eau récupère les calories de l’air extérieur pour chauffer un circuit d’eau chaude. Ce circuit peut alimenter un plancher chauffant rafraichissant. Sans offrir les performances d’un système d’air conditionné, il peut faire tomber la température de 2°C à 3°C.

Côté prix, comptez 13 500 € pour la PAC air-eau et entre 70 € à 150 € du m² pour le plancher hydraulique.

Bon à savoir : Linstallation dune PAC air-eau peut être financée par des aides à la rénovation thermique comme MaPrimeRénov’ ou la Prime Énergie. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du réseau France Rénov’.

Climatisation écologique : les bons gestes pour éviter de surconsommer

Pour utiliser la climatisation de manière responsable, il convient de prendre certaines bonnes habitudes ou d’engager quelques travaux. Voyons cela ensemble.

Bien régler la température du climatiseur

Plus la température de consigne de la climatisation sera basse, plus il sera difficile pour elle de l’atteindre. Conséquence ? Elle consommera avec excès. Pour bien la programmer, fiez-vous aux recommandations de l’Ademe : « La réglementation impose que la pièce soit à une température de 26 °C au plus bas et qu'il n'y ait pas plus de 5 à 7 °C de différence entre intérieur et extérieur ».

Opter pour un ventilateur

Avant d’allumer la climatisation, vous pouvez commencer par vous tourner vers un ventilateur. Si celui-ci brasse simplement de l’air, il permet de vous donner une sensation de frais. Il consomme également 20 fois moins qu’un climatiseur classique.

Entamer des travaux d’isolation

Si l’isolation permet de protéger un logement du froid, elle constitue également une barrière à la chaleur. C’est pourquoi, pour apporter de la fraîcheur à votre maison ou appartement, il peut être bon de réaliser des travaux d’isolation.

C’est aussi un moyen pour vous de réduire la facture d’électricité et de chauffage sur le long terme. D’après la Fondation Abbé Pierre, un logement bien rénové peut induire jusqu’à 60% d’économies d’énergie.

Installer des fenêtres à double vitrage

Les vitrages simples constituent des ponts thermiques. Ils favorisent le passage de la chaleur l’été et laissent les calories d’air chaud s’échapper l’hiver. En moyenne, ils constituent jusqu’à 15% des déperditions énergétiques. En installant des fenêtres à doubles vitrages, on peut faire baisser les apports en chaleur du soleil. Rapides à effectuer, ces travaux permettent de se protéger contre la canicule et de gagner en confort.

Les travaux d’isolation et de remplacement des fenêtres sont également éligibles aux aides à la rénovation énergétique. Cette prise en charge financière vise à lever les freins à la rénovation. Pour en bénéficier, il faudra passer par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Bon à savoir : Pour faire baisser la facture liée à la climatisation, il peut être intéressant de se pencher sur son offre de fourniture d’énergie. En effet, plus le prix du kWh de votre fournisseur est élevé, plus la facture grimpera.  Afin d’aider les ménages à allier économies et écologique, Vattenfall propose une offre d’électricité verte avec un prix du kWh 5% inférieur à celui du tarif réglementé de vente de l’électricité. Un moyen de s’engager dans la transition énergétique en payant moins cher.

Je souscris par téléphone
3255 Prix d'un appel local, du lundi au vendredi, de 9h à 20h