Enfant qui se réchauffe sur un radiateur

Vous cherchez un radiateur électrique économique : comment choisir ?

Savoir quel radiateur choisir lorsqu'on fait une installation de chauffage électrique n'est pas chose facile. D’abord parce qu'il existe de nombreux types de radiateurs : convecteurs, panneaux rayonnants, radiateurs soufflants, à inertie... Ensuite parce qu'il faut tenir compte de nombreux critères liés aux pièces à chauffer, au confort attendu et à la performance énergétique du matériel. Tout autant que le coût d'achat du radiateur, sa consommation électrique joue un rôle décisif dans la prise en compte de sa dimension économique. Suivez le guide pour savoir comment choisir un radiateur électrique qui s'avère à l'usage réellement économique.

Les différents types de radiateurs électriques et leurs caractéristiques

On distingue globalement trois grandes familles de radiateurs électriques : les convecteurs, les panneaux rayonnants et les radiateurs à inertie, fluide ou sèche. Chaque type de radiateur possède des avantages et des inconvénients dont il faut tenir compte pour les utiliser à bon escient.

Les convecteurs

Ces radiateurs équipés chauffent l'air froid provenant du sol grâce à une résistance électrique. L’air chaud est ensuite évacué vers le haut selon un mouvement naturel de circulation de l'air.
 
L’avantage : les convecteurs chauffent rapidement

Les inconvénients : 

  • ils ont tendance à assécher l'air de la pièce ;
  • ils ne permettent pas d'avoir une température régulière, sauf à élever le thermostat ;
  • ils sont généralement très énergivores

Leur installation est plutôt recommandée dans les zones de passage et dans les petites pièces bien isolées.

Les panneaux rayonnants

Les radiateurs électriques rayonnants dits également radiants produisent des rayons infra-rouges comparables aux rayonnements du soleil. La chaleur est diffusée dans la pièce par rayonnements à travers une plaque aluminium chauffée par des résistances électriques. 

L’avantage : les panneaux radiants chauffent l'air ambiant tout comme les objets et surfaces situées à proximité. 
L’inconvénient : la sensation de chaleur disparaît très rapidement dès que le radiateur arrête de chauffer. 

Les radiateurs électriques à inertie, fluide ou sèche

Ces radiateurs électriques de dernière génération permettent de chauffer une matière liquide ou solide qui stocke la chaleur et la restitue progressivement par inertie. La chaleur produite par les radiateurs à inertie est donc plus douce et régulière que celle des convecteurs et panneaux radiants.

Les radiateurs à inertie fluide

Ces radiateurs électriques contiennent un fluide caloporteur chargé d’emmagasiner la chaleur. Il peut s’agir de glycol, d’huile minérale ou d’huile végétale. Les radiateurs à bain d’huile sont ni plus ni moins que des radiateurs nomades à inertie fluide. 

La montée en température des fluides est plus rapide qu’avec un radiateur à inertie sèche, mais avec une restitution moins durable dans le temps.

Les radiateurs à inertie sèche

Contrairement aux radiateurs à inertie fluide, les radiateurs à inertie sèche intègrent des matériaux solides capables de stocker la chaleur. Ce sont le plus souvent des alliages métalliques (aluminium ou fonte) et des matériaux connus pour leurs propriétés réfractaires (céramique, pierre de lave et stéatite ou encore granits et marbres). 

S’ils offrent une meilleure inertie que les fluides caloporteurs, les radiateurs électriques à inertie sèches sont aussi beaucoup plus lourds que les radiateurs à inertie fluide à cause du poids des matériaux.

Les radiateurs électriques à inertie sont par nature plus longs à chauffer puisqu’il faut attendre que le corps de chauffe ait pu chauffer avant de restituer de la chaleur. 
C’est pourquoi ont été inventés les radiateurs à double corps de chauffe appelés radiateurs à chaleur douce. Ils se composent d’un corps de chauffe à inertie et d’une façade rayonnante afin de permettre une montée en température rapide avec un stockage de l’énergie.

Quel type de radiateur électrique est le plus économique ?

Sur le plan purement économique, vous devez considérer deux critères essentiels pour faire votre choix : le prix d’achat du radiateur et son coût de fonctionnement

Le coût d’achat

A l’achat, ce sont les convecteurs et les panneaux radiants qui s’avèrent les moins chers, à puissance de chauffe égale à celle des radiateurs à inerties. Mais si vous cherchez un bon confort de température dans les pièces, ce sont aussi les plus énergivores. Ce sont donc ceux qui vous coûteront le plus cher en consommations d’électricité. Mieux vaut donc investir dans un radiateur à inertie si vous souhaitez faire des économies d’énergie.

La consommation électrique

Avec un prix d’achat nettement plus élevé que les convecteurs et panneaux radiants, les radiateurs à inertie sont de loin les plus économiques sur le plan énergétique. Tout comme leur prix d’achat, leur consommation dépend des matériaux utilisés dans le corps de chauffe. De manière générale, les radiateurs électriques intégrant des matériaux onéreux comme la pierre de la lave ou la céramique sont souvent les plus performants au niveau énergétique.

Comment rendre votre chauffage électrique plus économique ?

  • La dimensionnement du radiateur a toute son importance dans la consommation énergétique du chauffage. L’isolation du logement, la configuration des pièces et leur orientation doivent notamment être prises en compte dans le calcul de la puissance nécessaire pour qu’il soit plus économique en fonctionnement. Un radiateur électrique ne doit en effet pas être sous-dimensionné par rapport au volume de la pièce à chauffer et de son orientation. Mieux vaut installer deux radiateurs dans une grande pièce plutôt que de pousser un radiateur à sa puissance maximale. 
     
  • Le réglage de la température souhaitée dans chacune des pièces est un autre critère fondamental pour réduire vos consommations. Un degré de température supplémentaire dans un logement équivaut en effet à 7% de consommation d’énergie en plus. Il faut donc veiller à ne pas surchauffer les pièces. L’ADEME recommande ainsi une température de 19°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger, séjour) et de 16°C dans les chambres. La température des pièces à vivre peut être abaissée à 16°C en votre absence ou pendant la nuit.

Si les radiateurs électriques sont tous équipés de thermostats pour vous permettre de régler la température de consigne, privilégiez les thermostats électroniques ou numériques qui sont beaucoup plus précis que les thermostats mécaniques. Vous pouvez par ailleurs installer un système de régulation de la température intégrant un système de programmation qui permet de piloter le système de chauffage électrique de manière automatique et améliorer votre performance énergétique.

Voir l'offre "Coup de pouce Chauffage" afin de bénéficier d'une aide financière pour le remplacement de votre système de chauffage.

Selon l’ADEME, le chauffage électrique peut représenter jusqu’à 40% des consommations d’électricité en hiver. Le choix d’un radiateur électrique économique est donc très important si vous souhaitez réduire vos factures d’électricité. Pour améliorer la performance énergétique de votre logement, n’hésitez pas à investir dans des radiateurs à inertie et dans l’installation d’un système de programmation. Plus chers que les convecteurs et panneaux radiants, ils sont aussi beaucoup moins énergivores et donc plus économiques à moyen et long terme.

Pour encore plus d’économies sur votre facture, découvrez notre offre d’électricité jusqu’à 10% moins chère que le tarif réglementé. 

Vous êtes prêt à changer de radiateurs électriques ? Pensez également à demander une prime CEE (Certificats d’Economie d’Energie) pour le remplacement de vieux convecteurs.