Marché de l'énergie

Prix de gros de l’électricité et du gaz naturel en octobre

Moyenne mensuelle des prix en octobre 2019 en France (en €/MWh)

Moyenne mensuelle des prix en octobre 2019 en France (en €/MWh)

Source : EEX

Évolution des prix de gros de l’électricité au cours des 3 derniers mois (en €/MWh)

Evolution des prix de gros de l’électricité au cours des 3 derniers mois (en €/MWh)

Source : EEX

L’augmentation sensible du prix spot de l’électricité

Le prix moyen day-ahead de l’électricité a progressé de 3,07 €/MWh en octobre 2019 par rapport au mois précédent. Le raccourcissement de la période de jour et le bref épisode de froid en début de mois ont contribué à accroître les besoins d’électricité. Le mois d’octobre a, néanmoins, été doux avec des températures moyennes au dessus des normales saisonnières. Le passage à l’heure d’hiver s’est, en outre, accompagné d’une hausse significative du prix de l’électricité. La production d’électricité a, quant à elle, été perturbée par des mouvements sociaux dans plusieurs unités d’EDF et de Gazel Energie, affectant au total près de 7 GW.

Les prix à terme ont diminué. Le contrat calendaire 2020 a perdu 1,18 €/MWh et le contrat calendaire 2021 0,64 €/MWh.

Évolution des prix de gros du gaz naturel au cours des 3 derniers mois (en €/MWh)

Evolution des prix de gros du gaz naturel au cours des 3 derniers mois (en €/MWh)

Source : EEX

La légère hausse du prix spot du gaz naturel

Le prix day-ahead moyen est repassé au dessus de 10 €/MWh en octobre 2019. Par rapport à septembre 2019, l’augmentation est de 0,45 €/MWh. Le démarrage de la période de chauffe avec un début de mois froid n’a finalement eu qu’un impact faible sur le prix du gaz naturel. Les conditions d’approvisionnement demeurent très bonnes. Le marché du GNL est excédentaire dans un contexte de moindre demande mondiale en raison du ralentissement de l’économie. La situation est telle que des cargaisons de GNL sont bloquées en mer. Le gaz naturel arrivant en Europe par gazoduc, notamment depuis la Russie, est également abondant.

Le prix des contrats calendaires est en repli. La baisse est de 0,63 €/MWh pour le contrat 2020 et de 0,22 €/MWh pour le contrat 2021.