Quelle différence entre kW et kVA ? - Photo de Burak Kebapci

Quelle différence entre kW et kVA ?

Lorsque l’on souscrit un contrat d’électricité, la puissance de souscription, exprimée en kVA (kilo volt-ampère), diffère de la puissance active, qui s’exprime quant à elle en kW (kilo watt). Comment comprendre cette distinction et bien choisir lors de l’ouverture d’un compteur électrique ?

Les différences entre kW et kVA

La puissance active est notée en kilowatts (kW). Elle désigne la puissance électrique nominale des récepteurs électriques (appareillages électriques consommateurs d'électricité équipant un bien immobilier) calculée selon la formule suivante : 

  • P = U * I * cos φ

Pour une alimentation en monophaséeP étant la puissance en Watt (W), U étant la tension en Volt (V), I l'intensité en Ampère (A), cos φ le facteur de puissance

Par exemple : un compteur de 6kVA pourra encaisser 6000 watts de puissance utilisés en même temps

La puissance souscrite, correspondant à la puissance apparente (S), est exprimée en kilovoltampères (kVA). Elle est déterminée par Enedis et avec le client au moment de la configuration du compteur électrique et selon les appareils électriques composants le foyer ou le local d’une entreprise. Supérieure à la puissance active, elle permet de couvrir tous les besoins en électricité des lieux. C’est la puissance qu’un client peut demander au réseau à un moment donné, sans réaliser aucun dépassement de puissance. Elle constitue la valeur maximale d’une installation.

La puissance souscrite peut être modifiée à la hausse comme à la baisse. Il faut en faire la demande auprès de son fournisseur d’électricité.

La puissance souscrite est inscrite sur la facture, celle active est déterminée en additionnant les watts de l’ensemble des appareils des lieux.

La formule de calcul de la puissance souscrite est la suivante :

  • P / cos φ = S = U * I

En divisant la puissance active (kW) par le cos φ (appelé aussi facteur de puissance), on obtient la puissance apparente (S) en kVA.

Opter pour la bonne puissance souscrite (kVA)

Le choix de la puissance du compteur électrique est fondamentale, en raison de ses conséquences sur la facture finale.

Si la puissance souscrite, celle en kVA, est trop élevée, le client paiera un abonnement pour son contrat électricité trop élevé pour son besoin. En effet, sur le contrat d’électricité avec un fournisseur d’énergie, la puissance souscrite et l’option tarifaire (Base ou heures creuses/heures pleines) déterminent le prix de l’abonnement mensuel.

Mais, si la puissance souscrite est insuffisante, le disjoncteur calibré, ou le compteur "Linky", se déclenchera.

Professionnels : Découvrez nos offres d'électricité neutre en carbone*

Pour plus d’information, contactez nos conseillers énergie au 0800 400 150 (appel et service gratuits - du lundi au vendredi, de 9h à 18h).

Particuliers : découvrez notre offre Electricité Eco

Pour en savoir plus, nos conseillers téléphoniques sont à votre disposition du lundi au samedi de 9h à 20h au 3255 (appel et service gratuits).

 

 

* En phase de production, compensée par l'achat de garantie d'origine