Le développement de l’éolien en France

Le développement de l’éolien en France

L'Assemblée nationale a adopté ce 11 septembre 2019 le projet de loi sur l'énergie et le climat, inscrivant symboliquement « l'urgence écologique et climatique » dans le code de l'énergie. Elle fixe plusieurs objectifs majeurs :
diminuer de 40 % la consommation d'énergies fossiles d'ici 2030 ;
porter à 40% la part des énergies renouvelables dans le mix électrique d’ici 2030 ;
diminuer de 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité d’ici 2035 ;
et enfin atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050.
Quel rôle pour l’éolien dans l’atteinte de ces objectifs ? Vattenfall fait le point avec vous !

Production d’électricité éolienne depuis le début du troisième millénaire

En l’an 2000, la France métropolitaine n’a produit que 48 GWh. Depuis l’année 2005, une progression marquante est constatée. En effet, le chiffre de production est estimé à 962 GWh en 2005, 2 182 GWh en 2006, 4 070 GWh en 2007, 9 945 GWh en 2010. La progression croissante se poursuit jusqu’en 2015, avec un chiffre de production évalué à 21,1 TWh. En 2016, il y a une petite régression, avec un total de 20,7 TWh. L’année dernière, les trois plus grands pays producteurs d’énergie éolienne sont l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni, avec respectivement 79,8 TWh, 50,16 TWh et 37,25 TWh.

L’évolution du parc éolien mondial (Graphique, source GWEC)

Source : GWEC (chiffres au 31 décembre 2018)

La production d’électricité éolienne en France

En dépit des contraintes administratives qui ont freiné les raccordements en 2018 et début 2019, le parc éolien de l’hexagone connaît un développement plutôt constant depuis le début des années 2000 ; il atteignait fin 2018 près de 15,3GW, soit un peu plus de 11% de la puissance globale du parc de production électrique français, établi à 133GW à la même période).

L’évolution du parc éolien français

 

L’évolution du parc éolien français (Graphique, source Panorama de l’électricité renouvelable)

Source : Panorama de l’électricité renouvelable (chiffres au 31 mars 2019)

En 2018, 26.100 GWh éoliens ont été produit en France, soit 5,8% de l’électricité consommée, représentant l’équivalent de la consommation électrique de plus de 8 millions de foyers (hors chauffage).
C’est la région Nord-Pas-de-Calais qui détient le record, tous chiffres confondus : 434 sites totalisant une puissance de 4 157 MW, pour une production de 7.019 GWh.
La région Provence-Alpes-Côte-D’azur, avec ses 17 sites et ses 48 MW, ne produit que 99 GWh.

 

La production d’électricité éolienne en France - Source : Le Journal de l’Éolien

Source : Le Journal de l’Éolien (chiffres au 30 juin 2019)

La filière a produit 10,1 TWh sur le premier trimestre 2019, en hausse de 2,8% par rapport au premier trimestre 2018. C’est la première fois que la production éolienne dépasse les 10 TWh sur un trimestre. Le taux de couverture de la consommation par l’énergie éolienne s’établit à 6% sur les douze derniers mois (et à plus de 10% sur le seul mois de mars).

Malgré ces chiffres encourageants, la France doit poursuivre ses efforts pour atteindre ses objectifs en 2030.

Selon la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en cours de révision (et à priori adoptée d’ici fin 2019), la puissance de l’éolien terrestre installée devra atteindre 24,6 GW à fin 2023. À l’horizon 2028, ce sont entre 34,1 GW et 35,6 GW qui devront être implantés en France métropolitaine.
Pour l’éolien en mer — où les vents sont plus puissants et plus réguliers —, l’objectif vise une attribution de 1GW par an d’ici 2024 et au-delà.

Sur la base des chiffres établis au 31 mars 2019 par le Service de la Donnée et des Études Statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, la filière a réalisé 58% de son objectif 2023 et entre 40 et 42 % de ses objectifs 2028.

Les prix de l’énergie éolienne en France

La tendance globale est à une accélération de la baisse des prix, qui va de pair avec l’augmentation croissante du parc éolien.
Aujourd’hui, le MWh d’éolien terrestre coûte en moyenne entre 60€ et 70€ ; le MWh d’éolien produit en mer coûte, lui, entre 45 et 65 euros selon les conditions de site.

L’éolien offshore, une énergie d’avenir

Avec plus de 18 GW et plus de 4.500 éoliennes en fonctionnement en Europe, l’éolien posé en mer a démontré sa fiabilité technologique, permettant aux pays leaders comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore le Danemark d’y trouver une part significative de leur mix énergétique. Ainsi, le Royaume-Uni a pour objectif de produire 30 % de son électricité́ à partir de l’éolien en mer, d’ici 2030.
La chute des prix de l’électricité produite grâce à l’éolien en mer a été rapide, allant même jusqu’au prix de marché de l’électricité (sans subvention publique). Cette rupture économique a été permise par l’augmentation de la puissance des turbines passée en quelques années de 5-6 MW à 8-10MW et bientôt supérieure, les volumes installés et les gains de productivité dans l’installation et la maintenance de parcs.
En France, 7 projets d’éolien offshore ont déjà été attribués pour un total de près de 3.5GW, qui seront progressivement mis en service à partir de l’horizon fin 2022.

7 projets d’éolien offshore (France)
Contacter un conseiller
0389360097 Prix d'un appel local, du lundi au samedi, de 9h à 20h