Bannière - Photo par Mikael Cho

Comment utiliser un détecteur de gaz ?

Les détecteurs de gaz et la législation française

Contrairement aux détecteurs de fumée obligatoires depuis le 1er janvier 2016, la présence de détecteurs de gaz dans les lieux d’habitation est facultative. Pourtant cet appareil peu onéreux et facile à installer permettrait de sauver de nombreuses vies chaque année.

Les dangers réels du gaz

D’après les statistiques près des 3000 personnes sont intoxiquées chaque année par le monoxyde de carbone et près de 100 décès sont imputables à ce gaz inodore, invisible, mais très toxique. Le gaz en France est, quant à lui responsable de dizaines d’explosions de logements par an, même en l’absence de victimes, les dégâts sont souvent considérables.

Pourtant des mesures ont été prises pour limiter les problèmes liés au gaz en France. Toutes les compagnies de gaz sont dans l’obligation de délivrer à leurs clients un gaz pourvu d’un additif. Ce produit chimique odorant permet de signaler aux habitants la présence de fuites de gaz. Toutefois, lorsque la fuite a lieu dans un endroit isolé de la maison ou pendant le sommeil des occupants, un détecteur de gaz devient indispensable pour déceler l’émanation de gaz.

Le monoxyde de carbone, nettement plus pernicieux que le gaz commercial, est le résultat d’une mauvaise combustion d’un appareil comme une chaudière, une gazinière ou peut être lié à une aération défectueuse d’une cheminée ou d’un poêle. Inodore, il ne peut être détecté comme le propane, le butane ou encore le gaz de ville.

Choisir et installer convenablement un détecteur de gaz ?

Sur le marché il existe différents modèles. Certains appareils permettent de détecter le gaz naturel (majoritairement du méthane) ou en bouteille (butane et/ou propane). Il est impératif de bien choisir le détecteur adapté au gaz alimentant votre foyer. L’appareil doit être positionné à proximité de la chaudière, de la gazinière ou de la cheminée. L’emplacement dans la pièce est primordial en effet : les détecteurs à méthane et à monoxyde de carbone, des gaz plus légers que l’air doivent être installés en hauteur à environ 30 cm du plafond alors que le détecteur à butane et propane, des gaz plus denses que l’air doit être mis près du sol.

Pour être certain d’acheter un détecteur fiable, il doit impérativement porter le marquage CE. Cette certification garantit l’origine du produit et les caractéristiques techniques portant sur l’autonomie de l’appareil et sur les seuils de détection.

Des précautions à adopter en cas d’utilisation de gaz

Avant de souscrire un contrat de gaz naturel, il est impératif de bien s’assurer que les canalisations et les tuyaux de gaz soient en très bon état. De plus, dans le cas d’une chaudière au gaz en France, il est obligatoire de faire la faire vérifier au moins une fois par an par un professionnel.