Energies Renouvelables, photo de Scott Murdoch

Quelles sont les sources d’énergies renouvelables ?

Il existe 5 sources d’énergies renouvelables :

  • L’énergie solaire
  • L’énergie éolienne
  • L’énergie hydraulique
  • La biomasse
  • La géothermie

Contrairement aux énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole) qui ne se régénèrent pas, les énergies renouvelables se recréent en permanence.

Les énergies renouvelables sont désormais très en vogue et il est de plus en plus possible de trouver un fournisseur d'électricité verte.

Quelle est l’histoire des énergies renouvelables ?

Pendant la préhistoire, l’Homme n’utilisait que la biomasse générée grâce au feu. Par la suite, il a connu la traction animale lorsqu’il a domestiqué ces derniers. Il a continué d’avancer grâce à l’invention de la marine à voile pour se déplacer et réaliser les échanges commerciaux. Les moulins à eau et à vent sont alors apparus. L’humanité utilisait les énergies renouvelables naturelles. Sont ensuite arrivés les machines à vapeur, les moteurs diesel, l’électricité et la géothermie au XIXe siècle. Au début du XXe siècle, les premiers chauffe-eau solaires ont été mis en fonction en Californie. Les éoliennes les ont suivis et ont pris une grande ampleur vers les années 1990. Au début du XXIe siècle, les énergies renouvelables thermiques et photovoltaïques sont de plus en plus omniprésentes. De nos jours, l’objectif principal est d’utiliser de plus en plus les énergies renouvelables pour éradiquer les énergies fossiles. La biomasse, l’hydroélectricité, le solaire, les énergies marines, l’éolien et la géothermie seraient les principales sources d’énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables

L’énergie solaire

Le soleil nous transmet plusieurs rayons électromagnétiques comme l’infrarouge, le gamma X, les micro-ondes, les ondes radio, les rayons cosmiques, etc. Tous ces rayons sont porteurs d’énergie. Parmi elles, on en utilise deux principales. La première est l’énergie solaire thermique, car on capte la chaleur du soleil transmise par le rayonnement de ce dernier. La seconde est l’énergie photovoltaïque que nous utilisons de plus en plus. Cette énergie capte le rayonnement solaire afin de produire de l’électricité renouvelable. Lorsque le rayonnement solaire entre en contact avec un corps, il augmente alors la température de ce dernier. Il s’agit là d’énergie thermique solaire. Cette énergie est connue depuis des siècles, car il suffit de mettre un objet au soleil pour qu’il se chauffe. Aujourd’hui, le fournisseur d'électricité renouvelable utilise ce principe pour produire de l'électricité verte venant chauffer de l’eau sanitaire ou des locaux. Ainsi on retrouve des fours solaires pour chauffer des aliments ou des panneaux solaires pour faire fonctionner un chauffe-eau solaire. Sur une grande échelle, comme dans le Sahara, on a construit des centrales solaires thermiques. Ainsi, l’énergie photovoltaïque se capte par une cellule ou un panneau photovoltaïque. Elle utilise la lumière du soleil ou une lumière artificielle à l’aide d’une ampoule. Cette énergie électrique renouvelable est très utilisée dans les milieux agricoles, industriels ou chez les particuliers.

L’énergie éolienne

Grâce à l’activité intensive du soleil, il se crée des déplacements de masses d’air dans l’atmosphère. Cette énergie se nomme le vent. Elle est mécanique et alimente les éoliennes. L’énergie éolienne est utilisée depuis l’Antiquité avec les bateaux à voiles puis avec les moulins à vent dès le Moyen-Age. Actuellement, les éoliennes ont remplacé les moulins à vent et sont productrices d’électricité. Cette électricité verte est utilisée sur place ou bien injectée dans un réseau de distribution. Dans le futur proche, ces éoliennes pourraient capter des vents en altitude et pourraient produire jusqu’à 100 fois plus d’électricité qu’à l’heure actuelle.

Vattenfall est un leader mondial de l'éolien en mer avec 10 parcs en exploitation en Europe. L'ensemble des ses parcs éoliens produisent 5,8TWh d'énergie.

L’énergie hydraulique

Le soleil fait sécher l’eau et ce phénomène provoque de la vapeur d’eau qui retombe. On est alors dans le cycle de l’eau. Lorsque cette dernière retourne vers les océans par les fleuves et rivières, son énergie est captée par des barrages hydroélectriques fournissant alors de l’électricité. L’énergie hydraulique est aussi formée par le mouvement des vagues ainsi que les marées. Elle existe grâce aux courants sous-marins et se nomme alors énergie hydrolienne. Quand elle s’appelle l’énergie thermique des mers, elle est produite par les différences de température. Reste encore l’énergie osmotique qui se crée en mélangeant de l’eau douce à l’eau de mer.

L’énergie par biomasse

L’énergie par biomasse est stockée grâce à la photosynthèse. Elle est renouvelable sous condition que ce qui est brûlé soit inférieur à ce qui est produit. La biomasse vient du bois et des biocarburants. De nos jours, on utilise le bois, mais aussi les déchets que nous produisons. Cette source d’énergie est économique, mais reste très polluante, car elle utilise et dégage beaucoup de CO2. Actuellement, il est mis à l’étude des cyanobactéries qui auraient le pouvoir de convertir une partie de l’énergie solaire en carburant.

La géothermie

La géothermie est adoptée par l’homme depuis plus de 2000 ans. À cette époque, il exploitait de l’eau naturellement chaude pour les thermes. Actuellement, on utilise cette source d’énergie qui est contenue dans le sol terrestre pour chauffer ou la transformer en électricité. Cette chaleur provenant de la terre est créée par la radioactivité se trouvant naturellement dans le noyau et la croûte terrestre. La géothermie est en fait créée par une désintégration du thorium, de l’uranium et du potassium. C’est la seule énergie ne dépendant pas du soleil. Cette énergie est renouvelable et très écologique par contre, elle représente un danger pour l’humain. En effet, plus ça va et plus on va la chercher loin dans les profondeurs de la terre. À cause de cette activité, les pressions se modifient et ont un impact sur les séismes. Actuellement, on s’en sert surtout pour la climatisation passive, le chauffage, la climatisation utilisant une pompe à chaleur géothermique. D’ici 2020, dans notre pays, cette énergie devrait connaître une croissance de 6.

Le gaz vert, une alternative au gaz actuel

Comme les réserves d’énergies fossiles ont tendance à s’épuiser, il existe une possibilité de produire du gaz renouvelable à partir de la biomasse. Ce gaz naturel renouvelable limite fortement les gaz à effet de serre. Le biogaz recycle du carbone déjà présent dans notre environnement. Ce gaz est généré par la fermentation de matières organiques végétales ou animales où il n’existe pas d’oxygène. Ainsi, on peut recycler un grand nombre de déchets organiques comme les résidus agricoles de type du lisier ou des déchets ménagers et industriels comme les boues récupérées dans les stations d’épuration. Ce gaz naturel vert est aussi capté dans les sous-sols par les centres d’enfouissements de déchets ainsi que par bien d’autres processus. Il est distribué par un fournisseur gaz vert.